Nos bivouacs coup de coeur au Botswana

 

Perdu dans des paysages magnifiques,

Chez des inconnus aux histoires de vie incroyables,

Nous vous livrons ici le top 5 (dans le désordre) de nos bivouacs sur quelques 24 nuits passées sous les étoiles au Botswana.

#1 : Third bridge à Moremi

Nous sommes plongés dans le bain très vite ce jour-là : quelques kilomètres avant même d’entrer dans Moremi, nous nous retrouvons bloqués dans une mare de boue. Pendant que je patauge pour dégonfler les pneus, un grand raffut alerte Marie qui monte la garde pour nous prémunir des prédateurs qui circulent librement dans toute la région du delta. Soudain, une horde d’éléphants traverse la piste 100 mètres devant nous ! Heureusement, notre présence ne semble pas perturber les pachydermes. Une fois les pneus dégonflés à 1,2 bars, on engage le low range et le diff lock pour se sortir de cette mauvaise posture et nous continuons notre route vers notre bivouac « Third Bridge ».

Après le passage du premier pont de bois (il a tenu), nous devons faire halte pour laisser passer d’autres individus de grande taille en grand nombre : des dizaines et des dizaines de buffalos ! Et nous arrivons sur site vers 18H00, peu avant le coucher du soleil. Les rangers nous briefent : babouins, hyènes, hippopotames sont des habitués. Il paraît même que les babouins savent ouvrir les tentes et qu’ils les écroulent lorsqu’ils sentent de la nourriture à l’intérieur. Il est fortement recommandé d’aller aux sanitaires en voiture à la nuit tombée, surtout avec des enfants en bas âge.

Nous ne sommes donc pas particulièrement surpris lorsque vers 23H00, un fatras dans les buissons à 20 mètres de la tente nous fait lever le nez : un énorme hippopotame passe en mastiquant !

Le lendemain, le passage du pont de bois qui a donné son nom au site s’avère assez amusant : l’eau de la rivière monte ; elle atteint le bas des portières. Heureusement le sol est solide, pas de sable ni de boue pour s’enliser.

Coordonnées GPS : Latitude : 19° 14.322’S / Longitude : 23° 21.333’E

 

#2 : Kwai à Moremi

Avant d’arriver à Kwai, nous déjeunons dans un « hide », sorte d’abri perché dans une cabane à 6 mètres de hauteur, qui surplombe un étang ou batifolent des dizaines d’hippopotames ! Nous installons notre « restaurant en terrasse » sur ce perchoir perdu au milieu du bush : tables, chaises, victuailles (sauf ce qui attire les éléphants) sont rapidement transportées en bonne place. Nous avons une vue imprenable et profitons du spectacle. De nombreuses antilopes broutent ou se poursuivent sur les bords de l’étang. Les hippos baillent et grognent alors que des oiseaux se perchent sur eux pour les débarrasser de leurs parasites. Ca et là, on entend le cri perçant d’un fish eagle qui survole la scène.

Nous arrivons à Kwai un peu en avance sur le coucher du soleil, et un peu en retard sur l’école de la journée. On monte le camp et la maitresse (Marie) sort les livres et les cahiers. Tout se déroule bien jusqu’à l’arrivée d’un visiteur nocturne redoutable : la hyène ! Nous la chassons à chacun de ses passages mais elle est peu farouche et s’approche même près du feu. Heureusement que notre configuration en « campement anti prédateur » est bien rodée !

Le lendemain matin, un choc sur le double toit de la tente nous réveille : de petits singes gris (vervets) ont investit le campement et fouillent partout. Les enfants, sous notre œil attentif bien sûr, les tiennent à distance du petit déjeuner en repoussant leurs multiples raids. En route pour Savuti

Coordonnées GPS : Latitude : 19° 10.278’S / Longitude : 23° 45.231’E

Notre bivouac en image, si vous voulez voir comment on s’installe dans le bush quand des lions ou des hyènes peuvent débarquer à tout moment :

 

#3 : Savuti

De grandes plaines s’étirent à perte de vue, littéralement couvertes de zèbres, d’antilopes, d’éléphants et de girafes… Notre attelage passe sans difficulté les quelques coupures sableuses qui se présentent sur notre route. Le camp est à peine monté que les rugissements des lions et les ricanements des hyènes nous chatouillent les oreilles… Mais nous ne voyons aucun animal autour de la tente pendant la soirée. Le lendemain, nous partons à la recherche des lions et c’est au détour d’une piste longeant un bois que nous tombons sur une meute avec des lions, des lionnes et des lionceaux ! Nous nous garons à bonne distance avec une fenêtre entrouverte. Tout ce petit monde paraisse tranquillement lorsque qu’Achille se met à pleurer. Soudainement toute la meute se redresse et les paires d’yeux jaunes se braque sur la voiture… On est content de ne pas être à pied.

On a aimé le mur d’enceinte anti-éléphants des sanitaires de 3 mètres d’épaisseur, porte étroite ne permettant pas l’entrée des pachydermes. Attention, si vous dormez trop près du générateur, c’est moins sympa…

Dans la même série, le système d’eau sur le camp près de la tente : il faut enfiler son bras dans un tuyau de béton pour activer l’eau.

Quand on sait que 150 litres d’eau dorment dans notre remorque / maison sans protection particulière on se pose des questions qui restent sans réponse J

Coordonnées GPS : Latitude : 18° 34.001’S / Longitude : 24° 3.844’E

Nos rencontres sympas autour du bivouac :

#4 : Ihaha à Chobe (Notre préféré)

Chobe : plus de 11 000 km2 d’espaces protégés où se baladent 50 000 éléphants… ne vous fatiguez pas à faire le calcul, ça fait beaucoup de trompes au kilomètre carré, on peut vous le dire ! On les a vu de près, les pachydermes, peut être même un peu trop !

Alors quand notre tribu est arrivée sur les rives de la rivière Chobe pour bivouaquer, on s’attendait à tout !  Y compris à la visite de voisins encombrants 🙂

Ce site offre une vue magnifique lors du coucher du soleil derrière la rivière. Il y a également des douches et des sanitaires (plutôt vétustes d’ailleurs). Attention aux crocodiles et aux hippopotames qui ne sont jamais loin !

On a eu de la visite près de la tente :

 

#5 : Kalahari

Vous avez déjà campé à 800 mètres de deux gros lions ? Et bien nous, c’est fait !
Dans le Kalahari, nous nous invitons chez les animaux, on leur emprunte un petit bout de terrain, on se fait discret… et surtout on est très prudent ! Ici, pas de barrière, pas de cloture, le lion peut traverser le campement à tout moment.

Les sites de bivouac sont épurés, comme on les aime ; ils sont même équipés de toilettes sèches et d’un seau pour les douches si on apporte son eau. Une expérience magnifique pour la famille en communion avec la nature !

Coordonnées GPS : Latitude :  21° 14.749’S / Longitude :  23° 35.488’E

Les enfants ont dormi bercés par les rugissements des lions :

 

Et voici notre itinéraire ; vous pouvez zoomer à fond et vous nous verrez peut être 😉  Nos meilleurs bivouacs sont marqués par une flèche verte.

Un commentaire

  1. Merci beaucoup pour ces superbes vidéos et tous ces commentaires qui nous rappellent nos propres nuits dans ces merveilleux spots nocturnes.

    Aurélie & Maxime, couple français croisé en 4×4 au détour d’une piste du Kalahari.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s